PRO VITA
OU LE COMBAT D'UN PRETRE ORTHODOXE ROUMAIN POUR LA VIE

Lettre N°1 / juillet 2000

Père Nicolae Tănase, marié et père de 6 enfants, est prêtre d'un petit village de VALACHIE en ROUMANIE, VALEA PLOPULUI; il dessert également un autre village proche, VALEA SCREZII.

En 1990, Père Nicolae entame son combat contre l'avortement par la prédication. Certaines jeunes femmes acceptent de ne pas avorter, mais elles ne peuvent assumer un enfant pour des raisons d'ordre socio-économique. Père Nicolae fonde alors en 1994, l'association PRO VITA : POUR LA VIE ; l'association accueille ces enfants temporairement ou définitivement mais elle accueille également des orphelins et des enfants de la rue. Les mamans qui laissent là leur enfant peuvent le reprendre, ce qu'elles font parfois deux ou trois ans plus tard, si leur situation sociale le permet. L'association reste alors en contact avec ces mamans pour les aider à vivre et élever leur enfant.

L'association PRO VITA compte aujourd'hui six maisons d'accueil. Mais Père Nicolae n'en est pas resté là, il a mis à contribution ses paroissiennes et paroissiens. Devant l'afflux d'enfants (il trouve régulièrement des bébés abandonnés devant sa porte), il confie ceux-ci aux familles de ses paroisses.Celles-ci ont parfois déjà des enfants, jusqu'à six; elles ont pourtant encore la charité d'accueillir jusqu'à quatre autres enfants. Dans les conditions économiques actuelles en Roumanie, c'est de l'héroïsme.

Dans le cadre de ses paroisses, Père Nicolae a ouvert trois autres maisons d'accueil ainsi qu'une boulangerie. A VALEA SCREZII, il a entreprit la construction d'une maison d'accueil comprenant outre le logement, un dispensaire et une église, un four à pain et une étable. Le centre est déjà habité par des adolescents et de jeunes adultes; à l'âge de 18 ans, les jeunes doivent quitter les orphelinats d'état, ils sont alors à la rue. Père Nicolae a sorti des égouts de Bucarest, de jeunes mamans avec leur bébé. Le centre grandit grâce aux aides venues de l'Etranger. Des équipes viennent l'été de Pologne, d'Italie et même des Etats-Unis aider à la construction des bâtiments.

La Roumanie est vraiment très pauvre, la vie y est très chère. Dans ce contexte si difficile, la foi, la charité, le courage du Père Nicolae et de ses paroissien(ne)s sont particulièrement édifiants. Ceux et celles qui collaborent à cette oeuvre sont bénévoles ; seules quelques personnes qui y donnent tout leur temps bénéficient de quelques avantages en nature. Les familles d'accueil sont parfois aidées par Père Nicolae, lorsque la providence le permet. Père Nicolae se bat pour la vie, don de Dieu. Il se bat pour la vie du peuple Roumain et son avenir.

Outre la grande émigration due à la situation politico-économique du pays, s'ajoute l'affreuse réalité de l'achat d'enfants roumains, pas toujours orphelins, par des étrangers de pays riches : un enfant s'achète jusqu'à 40 000 dollars !!! Des fonctionnaires corrompus profitent de la détresse de femmes et d'enfants pour se livrer à un abominable commerce que dénonce sans ménagement Père Nicolae jusque devant les tribunaux.

Quant à nous, nous sommes des orthodoxes français, de l'Archevéché Roumain d'Europe Occidentale et Méridionale, qui sommes allés récemment rencontrer en Roumanie Père Nicolae, apporter un peu d'aide matérielle et visiter les différentes réalisations. Nous y retournerons en septembre pour y apporter des produits de première nécessité ; certains d'entre nous veulent y rester 1 mois ou plus pour soutenir l'équipe de bénévoles. Nous avons l'intention de persévérer dans ce soutien en constituant une association avec la bénédiction de notre archevêque JOSEPH (Pop) : "L'Association Orthodoxe FRATERNITE FRANCO-ROUMAINE", placée sous le patronage de Staretz Sebastian OSTĂŞESCU, de bienheureuse mémoire.

VOUS POUVEZ NOUS AIDER :

- En adhérant à l'association
- En photocopiant et diffusant les lettres PRO VITA autour de vous
- Financièrement en envoyant un chèque libellé à l'ordre de A.O.F.F.R. (Association Orthodoxe Fraternité Franco-Roumaine) 40, Bd de la Gare, 22 600 LOUDEAC. Tel/fax: 02 96 66 05 74.
- En nous commandant des icônes peintes en Roumanie, ou des chapelet-bracelets fabriqués par les pensionnaires de Pro Vita (le bénéfice va directement à celui ou celle qui fabrique).
- En nous faisant part de vos idées, suggestions, relations : facilités de transport, prix de gros sur des produits alimentaires ou d'hygiène, etc.
- Et surtout par vos prières : elles sont les fondations de toute maison solide...